Vous êtes ici : Accueil » Menu » Sweet table et candy bar » Comment faire une sweet table facile avec peu de moyens

Joli PACS

Comment faire une sweet table facile avec peu de moyens

Voici une sweet table que j’ai réalisée il y a quelque temps. Elle est toute simple et « basique » mais jolie quand même, et c’est pourquoi je la présente ici, pour montrer qu’on peut faire de belles choses soi-même, avec un « petit » budget. Attention, les photos étant amateur, elles ne rendent pas forcément justice à la réalité… (eh oui, souvent des sweet tables paraissent plus jolies qu’en vrai à cause du talent du photographe, et vice-versa !). Bref.

Le thème choisi était le rose, le gris et le blanc, mâtinés de vintage. Le rose est une valeur sûre, couleur efficace et pratique, notamment pour l’achat des bonbons.

Il y avait sur cette table :
– trois bonbonnières de différentes tailles, contenant de la guimauve rose et blanche et des fraises Tagada
– deux cloches de différentes hauteurs, contenant des sablés à la vanille et des chips de crevettes (un peu de salé ne fait pas de mal, même sur une sweet table !)
– une assiette de macarons à la vanille (blancs donc), décorés par des moulins à vent gris et blancs
– huit bouteilles de lait rétros, remplies de lait (j’aurais aimé faire des milk-shakes si j’avais eu plus de temps…), avec des pailles rétros
– des bouteilles de sirop rétros aux saveurs d’enfance : goût barbe à apapa, goût pommes d’amour

 

La règle d’or pour composer une sweet table, c’est de jouer avec les hauteurs. Les bonbonnières et les différents éléments doivent être à des hauteurs différentes pour faire ressortir certains éléments. Ne surtout pas les mettre tous  à plat ! Il faut ensuite orner les contenants avec de jolies étiquettes pour les mettre en valeur.
Une autre astuce est d’utiliser des « toppers » pour décorer les éléments (ici, les « toppers » en question sont les moulins à vent que j’ai planté dans les macarons). J’aurais également pu habiller les pailles avec des étiquettes mais j’ai manqué de temps. Quant au cake topper du gâteau, il a été fait à l’arrache, un peu n’importe comment, avec deux pailles et du masking tape. J’aurais dû faire autrement mais ça passait quand même. ;)

Attention, pour une sweet table simple comme celle-là, il est primordial que l’élément central, à savoir le gâteau, soit très joli. Ici, c’est un Ruffle Cake, ou gâteau à froufrous. Une génoise décorée à la crème au beurre et fourrée au chocolat blanc. Par manque de temps, je n’ai pas réalisé le gâteau moi-même mais l’ai délégué à une cake designer de ma région (je peux fournir des adresses). J’aime beaucoup la couleur rose un peu brillante qu’elle a obtenue !

Un de mes regrets a posteriori, c’est de ne pas avoir inclus des bâtonnets de barbe à papa sur le buffet.  Ca aurait bien collé au thème rétro et aurait été du plus bel effet, je pense.

Les invités n’étaient pas des habitués des sweet tables, ils l’ont trouvé belle et étaient charmés. J’ai donc eu raison de ne pas en faire trop (oui, j’aurais pu faire plus sophistiqué, en ajoutant des accessoires, un arrière-plan…).

Combien ça m’a coûté ?

- les bonbonnières : environ 50€ à Maisons du Monde
– le gâteau : 60€ pour 12 parts (5€ la part, par un cake designer)
– les divers accessoires, bonbons et boissons : 40€
Soit un total d’environ 150€. Sachant que je réutiliserai les bonbonnières et accessoires pour d’autres occasions (anniversaires, soirées…) donc c’est pour moi un investissement à long terme, ce n’est pas « perdu ». Mes prochaines sweet tables me coûteront moins. :)
Pour ceux qui comptent ne faire qu’une seule et unique sweet table pour toute leur vie, il est toujours possible de revendre les bonbonnières et la déco sur des sites de mariages (ça part facilement). En tout cas, il ne faut pas se leurrer, les sweet tables ont malheureusement un coût, notamment celui du gâteau, qui peut coûter cher en fonction de sa complexité. (certains cake designers font des jolis gâteaux à 8/10€ la part).

Après, il est recommandé de faire au maximum de la récup’ en réutilisant de la vaisselle qu’on possède déjà, en détournant des objets de leur fonction pour en faire de jolis contenants (ex : une valise, un bocal, une boîte…). C’est d’ailleurs très tendance à l’heure du vintage ! :)

Appel à témoins : pacsés, futurs pacsés, vous avez organisé ou comptez organiser un Pacs ? J’adore les témoignages et je serais ravie de publier des photos de votre jour J ou d’une séance photo de couple. Vous êtes encore dans vos préparatifs ? Vous pouvez les partager avec nous, que ce soit le faire-part, le thème, vos idées, vos questions, etc. Pour cela, il suffit de m’envoyer un mail à l’adresse : contact@jolipacs.com
Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime"et rejoignez notre page Facebook. Recevez en cadeau des document gratuits à télécharger (convention de Pacs, attestations, testament...).

Tu aimeras peut-être :

Buffets originaux et tendance : 10 alternatives au bar à bonbons
Si je me pacsais en 2013... (mon Pacs idéal du moment)
Des tartes pour mon gâteau de Pacs

Tags: , , , , , ,

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.