Vous êtes ici : Accueil » Humeurs » Mon entourage critique mon projet de Pacs : comment réagir ?

Joli PACS

Mon entourage critique mon projet de Pacs : comment réagir ?

J’ai reçu le message d’une lectrice qui me confiait son désarroi face aux critiques de son entourage vis-à-vis de son projet de Pacs. En effet, voulant faire les choses bien comme je le préconise dans ces pages (faire-part, cérémonie, fête…), elle s’est attirée les foudres de ses proches qui ne comprennent pas ses choix. « Ce n’est pas un mariage », prétendent-ils. (Ah bon ? Les faire-parts et les jolies fêtes, c’est réservé aux mariages maintenant ?^^)
Il faut dire que nous sommes en France, une société particulièrement conformiste et conventionnelle, au sein de laquelle le Pacs, bien qu’ayant maintenant plus d’une décennie d’existence, ne passe pas toujours très bien. Beaucoup de gens ne comprennent pas ce que c’est, le pourquoi du comment, et le comparent systématiquement au mariage. Se pacser, c’est déjà une démarche qui va à l’encontre des traditions, alors organiser une fête pour ça, oh my god, so shocking ! :)

Malheureusement, recevoir des réactions négatives, des doutes ou des critiques quand on se pacse et qu’en plus, on veut marquer le coup, est prévisible. Ce qui serait surprenant, ce serait le contraire : un entourage hyper bienveillant qui comprenne et valide tous nos choix. Mais dans un pays aux traditions bien ancrées, c’est peu probable.

Aux Etats-Unis, il n’y a pas ce même conformisme, cet attachement aux conventions, et les gens font vraiment ce qu’ils veulent. Le Pacs n’existe pas là-bas mais les mariés y sont beaucoup plus libres que chez nous, il n’y a pas tout un carcan de traditions à suivre absolument… On voit ainsi des couples qui servent en repas des frites, qui font un barbecue, qui se marient dans leur jardin… plein de choses qu’on ne verra peut-être jamais en France et qui en choqueraient plus d’un (quoique, ça commence à évoluer doucement avec les nouvelles tendances)

Bref, j’ai envie de dire : tant pis pour les critiques, et assumons ! Je sais, c’est facile à dire, et je suis la première blessée face à l’incompréhension des gens, mais le fait est qu’on ne peut rien faire contre ces critiques : on aura beau se justifier dans tous les sens et avoir les arguments les plus pertinents du monde, les médisants trouveront toujours quelque chose à redire. Et, dans le cas de notre lectrice, je gage que ces mêmes personnes auraient de toute façon trouvé quelque chose à critiquer aussi si le couple se mariait ! Car même pour un mariage, il y a toujours quelqu’un qui se permet de juger certains choix du mariage, notamment quand ceux-ci sont inhabituels. Par exemple, une mariée faisant le choix d’une robe de couleur se fera certainement critiquer (« ça fait pas robe de mariage », dira-t-on). Ou bien un couple qui ferait une cérémonie d’engagement laïque plutôt qu’à l’église. Je pourrais multiplier les exemples à l’infini…
Tout ça pour dire que les gens qui veulent critiquer trouveront toujours une raison de le faire, qu’il s’agisse d’un Pacs ou d’un mariage, alors la seule chose à faire, c’est de laisser dire et ne pas donner d’importance à leurs remarques en laissant couler.

Vu la diversité des goûts des gens, quels que soient les choix qu’on fera, on ne pourra de toute façon pas plaire à tout le monde. C’est impossible. Il y aura toujours des râleurs dans le lot. Et là, je parle en connaissance de cause. Donc vouloir plaire à tous, faire l’unanimité ou rechercher l’approbation des autres est vain. C’est perdu d’avance.

Comment réagir donc ? En encaissant et en tenant bon ! En assumant ses choix. Car ce qui compte au fond, c’est de faire ce qui nous plaît, de suivre NOS envies, pas celles des autres. C’est NOTRE Pacs, notre fête, notre vie. Et ce seront nos souvenirs. Si on laisse l’emprise des autres nous empêcher de faire ce qu’on veut, on le regrettera forcément.

Et puis, les critiques, ça ne dure que le temps des préparatifs. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Mais la cérémonie, la fête, la journée, tout ça, ce seront des souvenirs qui dureront toute la vie, c’est autrement plus important. Mieux vaut donc se concentrer pour créer de jolis souvenirs. Et d’ailleurs, j’ai remarqué que les esprits chagrins s’apaisaient généralement à l’approche du grand jour, et sont les premiers à nous féliciter. Je m’étais quasiment brouillée avec une amie qui ne cautionnait pas un de mes choix (comme si ça la regardait…), et le jour J, elle a été ravie, émue, et m’a dit : « Je comprends enfin ta démarche ». Comme quoi ! J’aurais eu tort de l’écouter. J’ai fait confiance à mon instinct, ai été sincère et vraie avec moi-même et tout s’est bien passé. Il ne faut jamais se trahir ou se renier pour faire plaisir aux autres.

Ce que je trouve terrible, ce n’est pas tant les couples qui se font critiquer (même si je compatis), ce sont les couples qui font quelque chose qui ne leur ressemble pas juste pour ne pas déplaire à l’entourage ! Ex : un couple qui décide de se marier alors que le mariage ne leur parle pas et qu’un Pacs aurait été plus approprié (et qu’ils risquent de divorcer quelques années plus tard). Ou tous ces couples qui se marient à l’église sans être croyants pour ne pas froisser les parents. Ne pas être soi-même et vrai pour un événement aussi important, c’est dommage.

Voilà, à tous les futurs pacsés : courage donc et soyez forts ! :) Et pour ceux qui comptent se marier après leur Pacs et qui ont vécu ça, dites-vous que ça vous aura fait un petit entraînement pour les préparatifs du mariage, qui eux aussi, ont leur lot de frustrations…

Bons préparatifs !

Crédit photo : © Galina Barskaya – Fotolia.com

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime"et rejoignez notre page Facebook. Recevez en cadeau des document gratuits à télécharger (convention de Pacs, attestations, testament...).

Tu aimeras peut-être :

A quel doigt porter sa bague de Pacs ?
Si je me pacsais en 2013... (mon Pacs idéal du moment)
Question de lectrice : j'ai peur d'en faire trop pour mon Pacs

Tags: , , , ,

  • Pingback: Tu as décidé de te pacser ?

  • Ginyupower

    Oui, effectivement, si on fait un événement qui nous ressemble, rien ni personne ne pourra nous enlever le plaisir d’être soi même. Il faut voir aussi l’autre face de l’iceberg. Il y aura toujours des gens pour critiquer, mais il y en aura d’autres qui seront très contents. Ces gens là qui partagent notre avis, notre démarche et nos goûts, ça n’est pas mieux de leur faire plaisir tout en se faisant plaisir à soi ?
    Bon courage à ta lectrice ! :)

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.