Vous êtes ici : Accueil » Jolis PACS » Mon joli Pacs sur le thème de Paris

Joli PACS

Mon joli Pacs sur le thème de Paris

Après la cérémonie à la mairie et le choix de la robe, voici le récit de la fête de Pacs de Géraldine. Géraldine et son conjoint habitent à Paris, aussi c’est tout naturellement qu’ils ont choisi de mettre leur ville à l’honneur pour leur Pacs. Au programme de cette jolie journée : une cérémonie originale, un cocktail à la maison, une visite guidée du quartier du Canal Saint-Martin et pour finir, un dîner et une soirée au Down Town Café.

Le faire-part

Nous avons envoyé des emails à nos invités avec en pièce jointe le programme de la journée, sauf pour les parents ou personnes âgées de la famille qui l’ont eu par courrier.

Les invités

Environ 80 personnes : nos amis proches, nos frères, nos cousins. Nous avons aussi invité nos parents, grands-parents, et, pour ma part seulement, mes oncles et tantes.  Mon conjoint ne souhaitait pas inviter ses oncles et tantes, beaucoup plus nombreux que de mon côté, ce qui aurait tout de suite fait beaucoup trop d’invités par rapport à la fête intime que nous souhaitions faire.

Le déroulement de la journée

Nous avions prévu différentes activités dans Paris, afin que nos invités découvrent ou redécouvrent notre quartier, et que l’ensemble reste familial et à taille humaine.

13h : cérémonie de Pacs à la mairie du 10ème arrondissement

14h : cocktail chez nous

Nous habitons à deux pas de la mairie, c’est pourquoi nous avons organisé un cocktail déjeunatoire chez nous. Mais nous avions plus d’invités que prévu, et notre appartement ne fait que 45m2 (comme pour  beaucoup de jeunes couples à Paris…). Donc, environ deux mois avant la fête, nous avons décidé… de vider notre appartement la veille de l’événement, y compris notre chambre, afin que nos invités aient le maximum de place !! Et puis, finalement, comme le temps a été magnifique, une partie des invités s’est dirigée vers notre cour intérieure pour profiter du soleil et déjeuner à l’extérieur, ce qui faisait moins de monde à l’intérieur. Au final, c’était super. Nous avons redécoré notre appartement en mettant du lierre, des hortensias. Une très grande et très belle suspension florale avec des lys et de la gypsophile ornait notre salon (fleuriste : Amapola, paris 11ème – tous les fleuristes n’ont pas forcément compris ou souhaité faire ce que nous voulions).

Pour ce qui est du traiteur : nous nous sommes occupés des boissons et ma mère avait apporté du jus de gingembre fait maison, qui rappelle mes origines. La mère de mon conjoint avait préparé quelques cakes. Pour le principal de la nourriture, nous sommes passés par deux traiteurs : Casino et « le Tamanoir est blanc » (Paris 10ème). Nous avons rencontré quelques difficultés pour stocker tout cela dans notre frigo, mais finalement, tout s’est bien passé. Une pyramide de macarons et de guimauves traditionnelles a été confectionnée pour nous par le traiteur « le Tamanoir est blanc ». Là encore, nos invités étaient éblouis par ce que nous avions fait de notre appartement, de l’organisation et des petits fours délicieux.

15h30-17h : visite du quartier du canal Saint-Martin avec un conférencier

Nous voulions mieux faire connaître notre quartier, et avons donc demandé à un conférencier s’il était possible de faire un circuit pour un grand groupe. Certains invités avaient des obligations, ou bien ne pouvaient marcher tout le long du circuit, donc environ la moitié a pu effectuer cette visite. Le conférencier, Franck Huvé, a été très apprécié, même si la balade était un peu longue sur la fin (de Jacques Bonsergent à Stalingrad). Le temps était magnifique et cela a permis de discuter aussi avec les invités.

19h-2h : Soirée au Down Town Café

Nous avons cherché un endroit un peu tendance, avec possibilité de manger, et où l’on pourrait danser mais pas forcément jusque trop tard dans la nuit, et pas trop loin de chez nous. En regardant dans le guide « organiser une fête à Paris », nous avons trouvé une demi-douzaine de lieux parisiens, que nous avons tous testés au préalable !
Au final, le Down Town Café (rue Oberkampf, paris 11ème) nous a séduits, car il a été possible de proposer un plat africain typique à coût modeste,  ainsi que des verres de punch. Il était aussi possible de mettre de la musique personnelle dans une deuxième salle en bas, puis, à partir de 22h, un DJ local met habituellement sa propre musique. L’ambiance est « cool » mais pas non plus débridée. Enfin, nous n’avons pas payé pour l’endroit, si ce n’est une caution de 100€ (qui nous a été restituée). Il était prévu que l’endroit ne soit pas privatisé pour nous, mais cela ne nous a pas gênés.
Petit bémol : les plats ont tardé à arriver et du coup, nous n’avons pas pu faire écouter à nos invités notre sélection de musique de début de soirée. La piste de danse n’a donc pu se remplir que tardivement, ce qui fait que seule la musique du DJ local a pu être passée, et là, ce n’était pas évident, car il ne passait pas de « tubes  dansants ». Peu importe, nous avons plutôt discuté à la terrasse du café ou à l’intérieur du bar. Je pense que les personnes ont bien apprécié le plat africain (ainsi que le dessert africain, apporté par ma mère) mais auraient sans doute voulu danser un peu…Mais peut-être étaient-ils un peu fatigués aussi par la balade précédente autour du canal Saint-Martin.

Beauté

Je me suis maquillée moi-même, de façon naturelle, sur les conseils de maquilleuses Séphora. Pas question d’avoir l’air figé ou trop maquillée !
Le coiffeur était « Le diamant noir » dans le 10ème, mais je ne le recommande absolument pas ! Malgré une coiffure d’essai réussie (mais qui n’a pu être effectuée qu’après avoir beaucoup insisté !), le jour J, la coiffeuse en question n’était pas là ! De plus, impossible de prendre rdv avec ce coiffeur, il faut soit arriver 1h avant l’ouverture, soit patienter 1h30 à l’intérieur ! Bref, la coiffure finale n’était pas du tout celle que je voulais, bien au contraire ! Sur le moment, j’étais vraiment énervée, mais je me suis dit : tant pis, ne gâche pas ta journée pour cela… ! Donc, j’ai mis cela de côté, mais il est dommage de dépenser autant d’argent et d’énergie dans la préparation pour un résultat à l’opposé de ce que vous voulez !
Robe de la créatrice Yukako à Lyon.
Costume homme (Stanbridge : boutique outlet dans le Marais).

Les photos

Ce sont nos frères, amis ou belle-sœur qui se sont chargés de prendre des photos. Elles sont d’ailleurs très jolies.  Pour les faire imprimer, nous passons par Photocité.

La liste de Pacs

A la demande de certains invités, nous avons fait une liste de Pacs, sur 1001listes.fr, sur laquelle on peut faire des listes en dehors des listes de mariage, ce qui est appréciable ! A noter que nos invités ont considéré qu’il s’agissait d’offrir des cadeaux comme pour un mariage, donc nous avons été très gâtés !

Les cartes de remerciement

Plusieurs mois avant la cérémonie de Pacs, nous avons pu chiner des cartes de remerciements très jolies avec des tours eiffels ou représentant Paris. Nous les enverrons bientôt avec une photo de nous en tant que pacsés, et le côté parisien de la carte rappellera cette belle journée du 1er septembre.

Les congés

Mon entreprise accorde 5 jours de congés pour un Pacs ; comme pour un mariage. Une prime est également accordée. En revanche, mon conjoint n’a rien eu.

Les bagues

Mon conjoint m’a offert une bague après la signature du Pacs en mars dernier après le passage au Tribunal d’instance.  Mais aujourd’hui, il me dit que lui aussi aimerait avoir une bague, donc, je vais lui en offrir une…

Une journée de bonheur, tous ensemble avec nos invités (nous n’aurions invité personne de plus), de très beaux souvenirs, le sentiment d’être transporté et d’avoir des ailes pendant plusieurs semaines…

J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de sa cérémonie de Pacs, personnelle et émouvante. Le reste de la journée est dans la même lignée : ils ont fait les choses en grand, mais toujours avec beaucoup d’originalité (la visite du quartier, par exemple, est une excellente idée), et sans jamais faire « mariage ». Ce qui prouve qu’on peut faire quelque chose de bien sans pasticher un mariage. Dans ce sens, ce Pacs est presque un cas d’école. :)
Le thème est on ne peut plus approprié : en effet, c’est un Pacs métissé, aux accents africains, et quelle ville plus cosmopolite que Paris ? Si on jette un oeil aux origines des invités, on voit qu’ils viennent du monde entier. Cela me fait penser à mon propre joli jour, placé sous le signe de la mixité, avec des invités de toutes les couleurs. Bref, un Pacs cosmopolite, culturel et personnel, à l’image de Paris.
J’adore l’idée du Pacs à la maison, en vidant leur appart et en le décorant ainsi (un bel appartement du reste, ils auraient eu tort de se priver).

Appel à témoins : pacsés, futurs pacsés, vous avez organisé ou comptez organiser un Pacs ? J’adore les témoignages et je serais ravie de publier des photos de votre jour. Vous êtes encore dans vos préparatifs ? Vous pouvez les partager avec nous, que ce soit le faire-part, le thème, vos idées, vos questions, etc. Pour cela, il suffit de m’envoyer un mail à l’adresse : contact@jolipacs.com

Crédits photos : Géraldine

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime"et rejoignez notre page Facebook. Recevez en cadeau des document gratuits à télécharger (convention de Pacs, attestations, testament...).

Tu aimeras peut-être :

Comment j'ai trouvé ma robe de Pacs
Organiser une fête dans un gîte de groupe
La fête de Pacs-crémaillère de Pauline et Valentin : la Garden Party

Tags: , , ,

  • Ginyu

    J’aime beaucoup les suspensions florales. Et la balade dans Paris aussi. Ca me fait penser à « Un dîner presque parfait », les animations. :)
    Ce n’est pas grave si elle n’a pas pu danser autant qu’elle voulait car l’essentiel, c’est de profiter de ses invités et passer du temps avec eux et de ce point de vue, la mission a été remplie !

  • Ginyu

    J’ai oublié de dire que dans la déco, j’aimais bien le tableau avec les origines des invités !

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.