Vous êtes ici : Accueil » Humeurs » Témoignage : je me suis mariée mais j’aurais dû me pacser

Joli PACS

Témoignage : je me suis mariée mais j’aurais dû me pacser

C’est avec une agréable surprise que j’ai reçu, il y a quelques jours, le témoignage d’une personne ni déjà, ni future pacsée, mais… mariée. Pauline m’a envoyé un texte intéressant qui pousse à réfléchir et pose des questions sur le débat Pacs/Mariage. Voici son histoire…

Ca fait depuis 8 ans que Zhom et moi sommes passés devant Mr le maire. C’était un beau jour de juin. Il faisait un temps super. Nous avons fait un beau mariage, exactement comme dans mes plus beaux rêves. Tout était parfait. Je peux dire sans hésiter que c’était le plus beau jour de ma vie !
Notre histoire ? Nous nous sommes mariés sans vraiment nous poser de questions. A l’époque, se marier coulait de source. Nous voulions finir notre vie l’un à côté de l’autre, faire des enfants. Le mariage était une évidence. Alors, nous l’avons fait. Nous avons emprunté un peu d’argent à nos proches et nous nous sommes lancés. Plus tard, un truc bizarre s’est passé. Pas tout de suite mais quelques semaines après le mariage. Après un superbe voyage de noces aux Seychelles, je suis redescendue de mon nuage et je me suis dit : « OK, on est mariés, et après ? » On avait fait une belle fête, c’était génial, et maintenant ? J’avais la désagréable sensation que ça ne nous avait rien apporté. A part des beaux souvenirs. Mais concrètement ben, nous en étions au même stade. Notre couple était le même, notre vie aussi. Il n’y avait pas d’avant et d’après. Juste une banale continuité. Je me suis demandée si c’était la même chose pour tous les couples, s’ils avaient cette sensation. Et puis, notre vie a continué. Un an après, nous avons eu notre premier enfant, une magnifique pitchounette. Et trois ans après, une deuxième. Le bonheur ! Les années ont passé, et autour de moi, mes proches, amis et collègues qui avaient la trentaine, se sont tous mis à se marier les uns les autres, puis à avoir des enfants. Ils sont tous, un à un, rentrés dans le rang. Dans la norme. Comme moi. En me mariant, j’étais, comme tout le monde, rentrée dans le rang. J’avais suivi la norme. Moi qui justement détestais les normes. Je m’étais rangée. Et mes proches aussi. Après une jeunesse aventureuse, nous nous rangions et entrions dans le même moule familial.
Voilà l’une des différences entre le mariage et le Pacs : le mariage, j’ose le dire, est une institution ringarde, traditionnelle et traditionaliste. Le Pacs, c’est l’avenir. C’est plus moderne et en phase avec la société et les relations actuelles, en mode zapping. Le mariage, c’est vieux jeu. Oui, je sais qu’il y a des gens qui essaient de repenser le mariage, de le rendre moins kitsch, de le dépoussiérer. De le rendre rock ‘n roll. Mais si ces personnes étaient VRAIMENT rock ‘n roll, elles ne se marieraient pas. Elles se pacseraient. D’ailleurs, j’ai l’impression que beaucoup de filles veulent se marier juste pour faire une grande fête, que seul le mariage permet. Sans en avoir conscience bien entendu. En vrai, elles croient se marier pour de très bonnes raisons. Ou bien elles se marient parce que c’est ro-man-ti-que. Ca les fait rêver.
Moi, le mariage, ça ne me fait plus rêver. Et si c’était à refaire, je ne me marierais pas, je me pacserais ! Le mariage, ce n’est pas une vision audacieuse du couple, c’est une vision stéréotypée. J’en viens même à être d’accord avec les anti-mariage qui disent que l’aspiration au mariage, c’est un désir de rejoindre la norme.
Je me suis mariée en croyant que le mariage était la plus belle chose qui puisse arriver à mon couple… et ce n’était pas vrai. Pourtant je ne me suis pas mariée pour redonner un nouveau souffle à mon couple, comme beaucoup. Mon couple allait très bien et j’ai fait un mariage d’amour. Mais aujourd’hui je pense que le mariage, une fois la lune de miel passée, est surtout une belle corde au cou. Alors, à celles qui envisagent de se marier, réfléchissez à deux fois avant de vous dépacser. :-)

Merci à Pauline pour son témoignage ! Il a le mérite de souligner l’importance de vraiment se poser la question du Mariage vs PACS vs concubinage. Et pas de se marier juste parce que tout le monde le fait. Je trouve que beaucoup trop de gens se marient pour de mauvaises raisons (qu’elles soient conscientes ou inconscientes). On a la chance d’être dans une société moderne, de moins en moins patriarcale, qui offre plusieurs modèles de couples, alors profitons-en. Je suis assez d’accord avec Pauline : si on se contente de se pacser, on n’est pas encore vraiment dans le « moule », même si le Pacs est de plus en plus répandu. Les couples qui se contentent du Pacs (sans jamais se marier) sont atypiques et minoritaires, je pense. Les proches, et en particulier les parents (d’une autre génération !), s’attendent à ce que le mariage vienne après, pour que le tableau soit complet… Le Pacs ne leur suffit pas.
Son avis me fait penser à un article que je lisais récemment, d’un journaliste de Libération qui ne comprenait pas pourquoi les gays aspiraient au mariage (que lui juge ringard)…

Pacsé/e ou futur/e pacsé/e, tu as envie de partager avec nous les questions que tu te poses ou que tu t’es posé sur le PACS ? N’hésite pas et contacte-moi à l’adresse : contact@jolipacs.com

Crédit photo : Julie Bellule

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime"et rejoignez notre page Facebook. Recevez en cadeau des document gratuits à télécharger (convention de Pacs, attestations, testament...).

Tu aimeras peut-être :

Le PACS dans le monde
Joyeuses fêtes et bonne année 2013 !
Les 10 destinations européennes les plus romantiques pour un voyage de Pacs

Tags:

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.